Vous connaissez peut-être Samir Benelwarda grâce à son superbe compte Instagram, sous le pseudonyme de Samir Sparks. Cet étudiant de 23 ans, originaire de Thoune, en Suisse, est passionné de photographie depuis son enfance et considère son art comme un moyen de révéler aux gens la beauté des paysages suisses, loin des sentiers battus. Nannybag a eu la chance de discuter d’art et de voyages avec ce photographe prometteur !

Samir est un amoureux de photographie depuis son enfance, une passion qui ne l’a jamais quitté.

Qu’est-ce qui vous a amené à la photographie ?

Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé la photographie, même enfant. Je me souviens que mon œil était déjà attiré par les belles photos. Plus tard, plusieurs personnes dans ma vie se sont lancées dans la photographie, et ça m’a donné envie d’essayer. Et puis j’ai très tôt ressenti le besoin de développer un style plus personnel. 

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans cet art ?

J’aime laisser libre cours à ma créativité. Pour moi, il n’y a pas de bonne ou de mauvaise photo : tout se passe dans l’œil du spectateur. C’est ce qui en fait une plateforme d’expression si intéressante.

Comment définiriez-vous votre style artistique ?

Question difficile ! Je pense que toutes mes photos ont une chose en commun : une touche de rêve. Je photographie des paysages différents, mais sur les réseaux sociaux les gens commentent régulièrement cet aspect de mon travail.

Heuberg, dans la vallée de Kandertal est l’un des nombreux paysages de rêve capturés par Samir.

Le choix sera probablement compliqué étant donné les merveilles que vous avez eues la chance de voir… mais quel est l’endroit le plus mémorable que vous ayez jamais photographié ?

Une expérience vécue l’an dernier à Fromberghorn me vient à l’esprit. C’est un spot magnifique dans Alpes suisses, peu connu des touristes. Le moment était parfait : j’ai profité d’une bonne lumière et d’un magnifique coucher de soleil. Des instants comme ceux-ci vous font sentir chanceux parce que le temps peut changer très vite, surtout en montagne.

 

J’aime montrer des éléments de la nature qui sortent des sentiers battus. J’arrive notamment par ce biais à donner aux gens une perception différente de la Suisse.

Lorsque vous voyagez, qu’est-ce qui vous donne envie de photographier un endroit ?

L’ambiance lumineuse joue un rôle primordial. J’aime également immortaliser des endroits avec lesquels j’ai un lien particulier. Diffuser ma vision des choses à travers le monde et montrer des éléments de la nature qui sortent des sentiers battus sont des choses qui me passionnent. J’arrive notamment par ce biais à donner aux gens une perception différente de la Suisse.

La vallée du Diemtigtal dévoile un aspect à la fois mystérieux et magnifique des Alpes suisses.

Qu’est-ce qui vous manque le plus dans les voyages et comment faites-vous face à la situation actuelle ?

Honnêtement, j’ai l’impression que je n’ai pas eu le temps de me sentir frustré parce que même si je n’ai pas pu voyager à l’étranger, j’ai quand même exploré une grande partie de la campagne suisse. Les trains, les bus et les randonnées sont un excellent moyen de découvrir une grande variété de paysages. J’ai presque l’impression de voyager dans différents pays ! D’une certaine manière, je pense que la photographie m’aide beaucoup. Cela vient avec un état d’esprit qui me rappelle que je ne peux pas changer la réalité, et que je dois l’accepter et en tirer le meilleur parti.

Quelle est votre mésaventure de voyage la plus drôle ?

J’ai fait de la randonnée avec un ami en Engadine, en Suisse orientale, et nous avons dû traverser un marécage. Le problème, c’est qu’une de mes chaussures de randonnée est restée coincée dedans…Nous avons fait de notre mieux pour la retirer, et le temps que nous le fassions, ma chaussure était fichue. J’ai donc fini la randonnée avec une seule chaussure. Heureusement pour moi, c’était le printemps !

Quels sont les trois endroits que vous rêvez de photographier et pourquoi ?

#1 Banff, au Canada, parce que j’ai toujours été fasciné par les paysages qui s’y trouvent.

#2 La Patagonie, en Amérique du Sud. Les couleurs semblent à couper le souffle : un ami de mes amis y est allé et m’a montré les photos de montagne les plus intenses que j’ai jamais vues.

#3 Égalité parfaite entre le Groenland et l’Antarctique ! Ce sont des endroits très différents de ce que j’ai l’habitude de photographier et j’adorerais capturer cela avec mon appareil photo !