Ne passons pas par quatre chemins. Le mal de mer est LA chose qui peut gâcher votre expérience sur un bateau. Avec les effets secondaires du décalage horaire, c’est l’une des réactions corporelles que les voyageurs du monde entier redoutent le plus. C’est on ne peut plus compréhensible. Que vous soyez en croisière ou en bateau, ce type de mal des transports comporte des effets secondaires épuisants qui peuvent tout simplement vous dissuader de vous lancer dans une aventure potentiellement amusante. Que vous vous demandiez comment vous débarrasser de vos nausées ou si un patch est vraiment utile contre le mal de mer, vous trouverez ici les réponses dont vous avez besoin sur le mal de mer !

Qu’est-ce que le mal de mer ?

La première chose que vous devez savoir, c’est que le mal de mer n’est ni plus ni moins qu’une sorte de mal des transports. Ce qui se passe dans votre corps lorsque vous avez le mal de mer est donc la même chose que ce qui se passe lorsque vous avez le mal des transports après avoir passé de longues heures dans un bus. En résumé, votre oreille interne (qui est également connue sous le nom de “labyrinthe” et qui contient les organes des sens de l’audition et de l’équilibre) et le système nerveux central ne savent plus où se trouve le plan vertical. Le mal de mer est en fait une série de réactions de votre corps à une perturbation de votre équilibre et de l’équilibre de votre oreille interne causée par un mouvement externe, comme les vagues.

Dormez bien


La fatigue est connue pour avoir un impact énorme sur le mal de mer. N’hésitez donc pas à vous coucher tôt avant d’aller en mer. Si vous vous sentez fatigué(e) à bord et qu’il y a suffisamment de place, rien ne vous empêche de faire une petite sieste. Vous vous sentirez mieux au réveil, une fois bien reposé(e).

Ne restez pas à l’intérieur

Même si vous êtes tenté(e) de vous blottir à l’intérieur pour atténuer les effets du mal de mer, sachez que ce dernier est souvent plus violent si vous restez dans la cabine. Si vous ressentez certains des symptômes, sortez. Faites le tour du pont et regardez l’horizon au loin. Un conseil : évitez de vous tenir à proximité des odeurs de mazout, qui peuvent émaner des moteurs. Ces effluves peut considérablement accentuer votre sentiment d’inconfort.

Couvrez-vous correctement


Ce n’est pas parce que le soleil brille qu’il ne faut pas se couvrir lorsqu’on est en mer. En réalité, il y a toujours plus de vent en plaine mer que sur terre. Peu de gens le savent, mais le froid est souvent la première cause du mal de mer. Sachant cela, vos vêtements doivent vous protéger à la fois du vent et de l’humidité. Nous vous conseillons de bien vous couvrir quelle que soit la météo, quitte à enlever une couche ensuite si vous avez trop chaud.

Mangez bien et restez hydraté

Contrairement à ce que beaucoup de gens croient, il est important de manger avant de passer du temps sur un bateau, et ce peu importe que vous ayez tendance à avoir le mal de mer. Même si vous ne pouvez pas manger un repas complet (évitez d’ailleurs les aliments gras, car ils risquent d’être encore moins bien accueillis par votre estomac), le fait de ne pas avoir l’estomac vide contribuera à réduire les effets du mal de mer. Parmi les aliments à ajouter à votre liste, le gingembre frais peut être extrêmement utile. Grâce à ses propriétés anti-inflammatoires, le gingembre peut améliorer la digestion et favoriser la libération de plusieurs hormones qui aident à réguler la pression sanguine et à calmer votre corps, réduisant ainsi les nausées. Assurez vous également bien boire avant de partir et pendant le voyage en bateau. Un autre fait peu connu est que la soif peut également provoquer le mal de mer. On ne saurait que trop insister sur le fait que l’alcool n’est pas recommandé dans cette situation, car les boissons alcoolisées vous déshydratent à long terme et vous exposent à plus de troubles digestifs. L’eau ou les jus de fruits sont donc vos meilleures options.

Essayez les huiles essentielles


Les huiles essentielles peuvent être d’un grand secours en cas de mal de mer. Appliquées sur vos poignets et votre cou, une ou deux gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée peuvent faire de vrais petits miracles. Vous serez étonné(e) de constater à quel point ce petit détail peut vous apaiser.

Testez un patch de scopolamine

Il est essentiel de rappeler que ce type de patch ne peut être appliqué que sur la peau d’un adulte. Il vous suffit de placer le patch de scopolamine derrière votre oreille. Cela permettra à votre corps de ne pas être déstabilisé par les mouvements du bateau et d’éviter les effets secondaires désagréables, notamment les nausées et les vomissements. Le patch peut être appliqué entre 6 et 12 heures avant votre départ et doit être conservé pendant toute la durée de la croisière ou de la traversée. Les effets de la plupart des patchs ne dépassent pas trois jours, alors prévoyez en conséquence si vous partez pour un voyage plus long. Bien que ces patchs puissent être très utiles, il s’agit de médicaments et, à ce titre, nous vous recommandons vivement d’en discuter avec votre médecin et de toujours consulter votre pharmacien avant d’utiliser ce type de traitement.

Grâce à ces quelques conseils simples, vous devriez pouvoir vivre une belle expérience en bateau sans aucun problème. Si vous montez à bord pour quelques jours ou quelques heures seulement, il y a de fortes chances que vous ne puissiez pas emporter tous vos bagages avec vous. Même si c’est une possibilité qui s’offre à vous, vous voulez probablement éviter de les transporter, alors que vous pourriez simplement les faire entreposer en toute sécurité à l’endroit de votre choix ! Ne cherchez pas plus loin et commencez à préparer votre prochaine aventure !

Réserver une consigne !