Consigne Bagages Segovia

Publié le Publié dans Bagages, Consigne Bagage, Garder les valises, Gestion des bagages, Gestion des valises, Le Airbnb du bagage, Stocker ses bagages, Valises, Visite sans bagages, Visite sans valises

Consigne à bagages à Segovia

A partir de 1€/heure‎

Segovia

 

Vous voulez visiter Segovia et vous ne savez pas quoi faire de vos valises ? Avec Nannybag, trouver et réserver une consigne à bagages en tout sécurité grâce à notre réseau d’hôtels et commerces. Le service est disponible 24/7 à partir de 1€/heure alors n’hésitez pas et profitez pleinement de votre journée !

 

Un peu d’histoire sur Segovia

Le peuplement de Ségovie est fort ancien. À l’endroit qu’occupe aujourd’hui l’Alcazar se trouvait une place forte celte. Pendant l’époque romaine, Ségovie appartenait à la juridiction impériale («convent») de Clunia (dans l’actuelle province de Burgos). On pense que la ville fut abandonnée à la suite de l’invasion islamique. Après la conquête de Tolède par Alphonse VI de Castille, le gendre de ce dernier, le comte Raymond de Bourgogne amorce avec le premier évêque du diocèse le repeuplement de Ségovie avec des chrétiens originaires du nord de la péninsule et de par-delà les Pyrénées, et la dote d’un territoire considérable dont les terres traversent la sierra de Guadarrama et le Tage.

Durant le XIIe siècle, Ségovie subit d’importants troubles dirigés à l’encontre de son gouverneur, Álbar Yáñez, et plus tard liés aux luttes du règne de la reine Urraca. Malgré ces désordres, sa situation géographique sur les trajets de transhumance en fit un important centre du commerce de la laine et des manufactures textiles (dont l’existence est attestée dès le XIIIe siècle). La fin du Moyen Âge est une période de splendeur, durant laquelle elle abrite une importante synagogue juive; une importante industrie drapière se met en place; elle développe une splendide architecture gothique et abrite la cour des rois de la Maison des Trastamare (Alphonse X le Sage avait déjà établi l’Alcazar comme résidence royale). C’est enfin à Ségovie qu’Isabelle la Catholique est proclamée reine de Castille le .

Comme tous les centres textiles castillans, Ségovie s’unit au soulèvement des Communautés de Castille; elle y jouera un rôle considérable sous le commandement de Juan Bravo. Malgré la défaite des Communautés, l’essor économique de la ville se poursuivit durant le XVIe siècle, pour arriver en 1594 à 27 000 habitants.

Elle entra ensuite en décadence comme pratiquement toutes les villes castillanes, si bien qu’à peine un siècle plus tard, en 1694 elle n’abritait plus que 8 000 habitants. Au début du XVIIIe siècle les tentatives pour revitaliser son industrie textile furent peu efficaces. En 1764 est inauguré le Collège royal d’Artillerie, la première académie militaire d’Espagne, qui se trouve encore dans la ville.

En 1808 elle fut mise à sac par les troupes françaises pendant la guerre d’indépendance espagnole. Pendant la première guerre carliste les troupes du prétendant Don Carlos attaquent la ville sans succès. Pendant le XIXe siècle et la première moitié du XXe, profitant d’un relatif essor économique, Ségovie connut un regain démographique.

En 1931, la République est proclamée par le poète Antonio Machado, qui hisse le drapeau républicain sur l’hôtel de ville au son de La Marseillaise.

 

N’attendez plus pour partir à Segovia mais n’oubliez pas
de profitez léger en réservant une consigne à bagages !