À la une cette semaine la start-up Points in the City!

Rencontre avec Gaspard Normani, le CEO et co-founder de Points in the City.

Bonjour Gaspard, pouvez-vous vous présenter rapidement à nos lecteurs (qui êtes-vous, quel est votre parcours) ?

Je m’appelle Gaspard, j’ai 35 ans et je viens de Lille. Après avoir travaillé plusieurs années dans le milieu du football professionnel et voyagé quelques mois à Hong-Kong, New York ou Londres, j’ai créé avec mon ami Benjamin, la startup Points in the City.

Pouvez-vous nous expliquer plus en détails le concept de Points in the City ?

Points in the City récompense les visiteurs d’un territoire par des points débloqués et stockés dans un portefeuille virtuel. Ces points se collectent, sur des lieux d’intérêt recensés, à travers la géolocalisation et le partage de selfie sur les réseaux sociaux. Ils sont par la suite monétisables chez des partenaires privés et des commerçants locaux, permettant aux utilisateurs d’enrichir leur séjour.

Nous sommes en quelque sorte un programme de fidélité pour les territoires et nous vendons la solution, sous forme de web app personnalisées, aux destinations : inciter à visiter un lieu de plus, mettre en avant des parcours différents, travailler l’attractivité du territoire, faire consommer localement, … sont nos promesses.

Quelles sont les difficultés que vous avez rencontrées et comment les avez-vous surmontées ?

Travailler avec la collectivité nécessite beaucoup de patience et d’abnégation, se faire connaitre, rencontrer les bons interlocuteurs, les convaincre un par un, fédérer un maximum d’acteurs du territoire autour de notre solution avant de contractualiser. Globalement, il ne nous faut jamais rien lâcher !

Rencontrez-vous encore des obstacles ? Si oui, lesquels ?

Chaque jour est un grand défi avec pleins de  solutions à trouver pour continuer d’avancer : cela va des problématiques techniques liées au développement et déploiement de nos licences chez nos clients à la commercialisation, la communication, le recrutement, la gestion des finances, etc …

Pouvez-vous nous raconter quelque chose dont vous êtes particulièrement fier ?

Après 1 an d’existence, nous allons atteindre la dizaine de clients et continuer à déployer notre solution qui se veut au service de l’attractivité d’une ville ou d’un territoire touristique. La fierté, c’est de fournir cette solution de mise en avant du patrimoine local et de parcours différenciants.

Quel est votre business model ?

Nous vendons la solution sous forme de licence et d’abonnement annuel. L’idée est d’être accessible à toutes les échelles et toutes les bourses, de façon pérenne pour valoriser une destination ou éphémère pour valoriser un événement en particulier.

Quelles sont les prochaines étapes pour Points in the City ?

En plus des destinations (Office de tourisme, communautés de communes, agences d’attractivités, …) nous avons l’ambition de développer nos licences chez les acteurs privés du voyage que peuvent être les hôteliers ou encore les transporteurs. Nous travaillons déjà avec un réseau d’hôtels sur la Métropole Lilloise qui est notre territoire vitrine.

Comment est l’ambiance chez Points in the City? Recrutez-vous ?

Nous sommes basées au cœur de l’écosystème d’Euratechnologies à Lille et on essaye d’être à l’image de notre ville : ouverts d’esprit, dynamiques et ambitieux ! Chez nous le plus important, c’est d’apprendre et de s’éclater dans ce que l’on fait. Nous cherchons des profils liés aux métiers de la communication et du marketing.

Merci Gaspard!

Retrouvez Points in the City sur leur site web et sur leurs réseaux sociaux.